girafe dans un zoo
6 août 2020

Soigneur animalier en zoo : un métier qui séduit de plus en plus

Par Les-Tendances.com

Le métier de soigneur animalier est devenu ces dernières années très prisé des jeunes et des adultes en quête de reconversion professionnel. Les séries et reportages télévisés – comme “une saison au zoo” – sont en partie à l’origine de cet engouement. Mais tous les métiers qui se pratiquent au grand air sont recherchés. Toutefois, il faut souligner que les réalités de ce métier sont rarement connues du grand public. Enfin, le nombre des postes à pouvoir est très inférieur au nombre des candidats qui chaque année postulent pour travailler dans un zoo.

Cet article se propose de présenter le métier tel qu’il est vu par… un soigneur animalier. Et de donner des informations utiles et actualisés sur les chemins qui permettent de devenir soigneur animalier en parc zoologique. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Qu’est ce qu’un soigneur animalier ?

Un soigneur animalier est un ouvrier qualifié ou un technicien qui travaille au sein d’un parc zoologique. Lorsqu’il est employé dans un aquarium public, on le nomme aquariste. Quel que soit l’endroit où il travaille, le soigneur animalier s’occupe des animaux et de leurs installations d’élevage. Ses activités quotidiennes sont :

  • Préparer les rations des animaux et les distribuer
  • Surveiller la prise alimentaire de chaque individu ainsi que son état de santé
  • Nettoyer les installations d’élevage
  • Et dans certains zoos : Animer des activités pédagogiques pour les visiteurs

Des soigneurs expérimentés peuvent aussi s’occuper de l’entraînement médical des animaux. Celui-ci consiste à “dresser” les animaux afin qu’ils acceptent d’être auscultés par le soigneur ou par le vétérinaire. Un animal dressé peut alors présenter une patte à la demande ou bien ouvrir sa gueule et permettre l’inspection de ses dents.

lions dans un zoo

Le soigneur animalier s’occupe également de réaliser des réparations et des aménagements. Il peut construire une clôture ou bien végétaliser un enclos. Être soigneur animalier demande donc une bonne condition physique et une aptitude à travailler en extérieur par tous les temps.

Enfin un soigneur animalier est amené à travailler souvent durant les week-ends et les jours fériés. Et il doit souvent prendre ses congés en dehors des périodes scolaires. Si ce rythme peut convenir durant un certain temps, il est peu compatible avec une vie de famille.

Avant de s’orienter vers une formation de soigneur animalier, il convient de se faire une première expérience du métier. Des stages sont nécessaires pour se rendre compte de ses propres capacités et de sa motivation. Si vous n’êtes plus scolarisé, vous pouvez vous adresser à la mission locale la plus proche de chez vous ou à Pôle Emploi pour obtenir une PMSMP. C’est-à-dire une convention qui vous permettra de réaliser une période d’immersion au sein d’une entreprise. Cette PMSMP est généralement accordée pour deux semaines, même si légalement elle permet de rester un mois dans la même structure.

Quelles sont les formations pour devenir soigneur animalier ?

Les premières écoles de soigneurs animaliers ont vu le jour aux Etats-Unis dans les années 70 et en France vingt ans plus tard. Elles étaient la réponse à un métier qui évoluait en même temps que les zoos. Le soigneur animalier doit acquérir rapidement des compétences pour pouvoir travailler avec des animaux exigeants. Mais dans notre pays le nombre de ces écoles a augmenté non pas pour suivre la demande des entreprises, mais parce que beaucoup de personnes souhaitent être formées.

Actuellement plus de dix écoles existent en France. Mais seules deux écoles délivrent un titre professionnel inscrit au RNCP. Il s’agit de la MFR de Carquefou  et du CFPPA du Lot. D’autres écoles préparent au métier de soigneur animalier et jouissent également de la reconnaissance des recruteurs et des directeurs de zoo :

  • CFPPA du Loir-et-Cher
  • Siane Formation
  • La Ferme Souchinet
  • Lycée “les Etablières”

Toutes ces écoles et centre de formation reçoivent chaque année de nombreux dossiers de candidature. On parle souvent de 200 à 300 candidats pour 15 à 20 places par promotion. La sélection est particulièrement rude. Les jurys basent leur choix sur l’expérience préalable du candidat et sur ses connaissances du secteur des parcs zoologiques, du métier de soigneur animalier, en élevage et en biologie animale.

Les écoles demandent au minimum deux semaines à un mois de stage. Mais il est recommandé d’en réaliser davantage. De plus en plus de candidats se présentent aux épreuves d’entrée avec plusieurs mois de stages en bagage.

Les connaissances théoriques attendues des jurys peuvent s’acquérir avec les rencontres de soigneurs animaliers durant les périodes de stages en zoo, mais aussi en suivant une préformation. La formation à distance “Préparation soigneur animalier” répond à ce besoin. Elle propose plusieurs modules thématiques qui se succèdent les uns après les autres. Chaque module dure un mois.

La formation “Préparation soigneur animalier” tient son originalité par la tenue chaque semaine d’une visioconférence en direct. Chaque webinaire est animé par un expert qui travaille en parc zoologique. Des ressources d’apprentissage sont aussi placées sur une plateforme e-learning et permettent aussi à chacun d’organiser son apprentissage avec le temps dont il dispose.

Pour en savoir davantage sur la formation “Préparation soigneur animalier”, consultez le site Formationsoigneuranimalier.fr

Peut-on travailler dans un zoo sans avoir de diplôme ?

Le métier de soigneur animalier repose principalement sur la motivation de la personne et sur ses aptitudes physiques. Dans la plupart des secteurs animaliers, il est possible d’apprendre ce métier “sur le tas”. C’est d’ailleurs le chemin qu’ont suivi des générations de soigneurs animaliers, depuis que les parcs zoologiques existent.

girafe dans un zoo

Toutefois, il faut reconnaître que les recruteurs se montrent pour la plupart attentif aux CV des candidats qui sont passés par un centre de formation spécialisé. Si cela n’est pas votre cas et que vous souhaitez travailler avec des animaux dans un zoo, nous vous conseillons de réaliser deux ou trois stages de deux semaines à un mois afin de valider votre projet professionnel et de compléter votre CV. Comme nous l’avons cité plus haut, la mission locale ou Pôle Emploi peuvent vous délivrer une PMSMP. Choisissez un établissement zoologique réputé comme le sont ceux qui adhérent à l’Association française des parcs zoologiques.

Nous espérons que cet article vous aura apporté des éléments intéressants pour organiser votre orientation ou votre reconversion professionnelle. Loin de chercher à vous décourager, il a pour finalité de vous prévenir de la réalité du métier et de l’état du marché de l’emploi.

Sachez que la motivation est la clé de la réussite. Vous ne devez pas perdre courage. Nous vous souhaitons bonne continuation !