gastronomie-chinoise
18 janvier 2021

Voyage gastronomique en Chine : découvrez des plats insolites !

Par Les-Tendances.com

Chaque pays possède sa propre culture et notamment ses propres habitudes alimentaires. Pour les Chinois, par exemple, la gastronomie et l’art de la table tiennent une place importante dans leur culture. Lors d’un voyage en Chine, vous pourrez goûter d’innombrables plats et spécialités gastronomiques très différentes et très distinctes en fonction de la région où vous vous trouverez. Il y en a même qui sortent de l’ordinaire, mais qui sont un succès auprès des Chinois. Dans cet article, découvrez quelques plats insolites chinois.

Les petites brochettes originales dans la cuisine de rue de la Chine

En Chine, il existe une quantité impressionnante de stands de restauration à chaque coin de rue. La plupart de ces marchés alimentaires de rue se présentent avec des chaises et des tables installées sur le trottoir. Vous y trouverez toute sorte d’insectes et d’animaux invertébrés souvent enfilés en brochettes. Le choix est impressionnant.

Vous pourrez par exemple essayer les brochettes de scarabées, de vers à soie, de criquets, de cigales, de grillons, de scorpions, de mille-pattes, de tarentules, etc. À noter que ces petites bestioles sont consommées pour leurs valeurs nutritionnelles et médicinales. Il y a également des brochettes d’étoiles de mer et même d’hippocampes. En tout cas, le fait d’essayer de manger comme les locaux est une expérience amusante et sympathique lors d’un séjour en Chine.

Le nid d’hirondelle, consommé par les Chinois pour ces vertus médicinales

En Chine, on mange presque de tout. Il y a par exemple le nid d’hirondelle qui est très recherché. Il est considéré comme un produit de luxe. Ce nid comestible n’est en fait pas un nid ordinaire, fabriqué par des hirondelles. Il s’agit d’un nid construit par une espèce particulière de martinets, l’Aerodramus fushipagus. Cette espèce d’oiseau a la particularité de construire son nid uniquement à l’aide de la sécrétion d’un mucus mucilagineux (salive séchée).

Blanchâtre et translucide, ce condiment évoque les galettes de riz. Pour la saveur, il n’a pas vraiment de goût, mais selon des médecins experts chinois, il est bon pour la santé. Il donnerait aux os leur solidité, ralentirait le processus de vieillissement, accélèrerait le temps de convalescence, etc. Les Chinois le dégustent en compote, en vin ou en soupe lors d’une occasion particulière.

Le sandwich à l’âne

En Chine, on mange bel et bien de la viande d’âne (ou de mulet). Cette viande fait partie des aliments populaires de la cuisine de rue chinoise. Cependant, elle peut également être trouvée sur les menus des restaurants haut de  locauxgamme. Dans la province du Hebei, on consomme par exemple la viande d’âne en sandwich pour le goûter ou pendant les repas.

Pour le pain, les Chinois utilisent du shaobing, un type de pain plat cuit et semi-feuilleté qui peut avoir la forme de Baoding (rond) et la forme de Hejian (rectangulaire). Pour la viande, elle est hachée ou effilochée. De plus, elle est souvent servie froide, avec du poivre vert ou de la coriandre.